Châssis, portes, vérandas : laissez entrer la lumière chez vous !


La lumière naturelle a des vertus que nul ne saurait ignorer. Et pourtant, on ignore souvent qu’en quelques réaménagements, le soleil peut se frayer un chemin jusqu’au canapé du salon dont les châssis sont pourtant orientés plein nord. Comment optimiser la luminosité de votre habitation ? Suivez le guide…

Multiplier les ouvertures 

Des châssis, des châssis et encore des châssis… Rien de nouveau sous le soleil : plus on crée d’ouvertures, plus la lumière s’invite à la maison. Mais les fenêtres ne font pas tout !

Et si l’on s’offrait une pièce en plus entièrement vitrée ? La véranda, c’est la garantie luminosité toute l’année. Mais pour profiter de tous ses avantages, sans souffrir de la chaleur en été et des courants d’air en hiver, il est primordial de bien choisir son orientation et ses vitrages. Pour une véranda parfaitement isolée et ensoleillée, ce sont des professionnels qui doivent s’en charger.

Et si l’on ouvrait un peu les cloisons ? Sans rogner sur l’intimité nécessaire à certaines pièces, il peut être heureux de réfléchir à l’(in)utilité de cloisons opaques pour en séparer d’autres. Par exemple, entre la cuisine et la salle-à-manger, pourquoi pas  une cloison vitrée ? La transparence est une des clés de la luminosité !

Et si la lumière passait même par la porte du garage ? Et oui, sachez que votre porte sectionnelle Abihome peut être équipée de vitres, laissant ainsi entrer la lumière jusque dans la pièce habituellement la plus sombre.

Bien penser la décoration 
Pour les murs, les sols et même l’ameublement, le blanc et les couleurs claires sont à privilégier si l’on veut de la luminosité. En effet, les couleurs foncées absorbent la lumière, quand les couleurs claires la réfléchissent. Et côté réflexion, ce sont les miroirs qui sont maîtres en la matière : en accrocher judicieusement dans une pièce orientée nord permet de récupérer la précieuse lumière, tout en donnant une impression d’espace supplémentaire.

Préférez aux armoires et buffets massifs des meubles bas. Une table ou autre surface plane disposée sous un châssis diffusera naturellement la lumière entrante. Or, une pièce baignée de lumière naturelle paraît toujours plus grande qu’elle n’est en réalité. De plus, la luminosité insuffle une ambiance chaleureuse, conviviale et confortable : c’est un élément de décoration en soi !

Limiter les obstructions
L’ennemi de la lumière est bien évidemment tout ce qui se trouve sur son passage. On évite ainsi, dans la mesure du possible, d’installer un châssis sous un balcon : cette saillie obstruerait fortement l’entrée du soleil. Attention également aux croisillons : s’ils sont très élégants en façade, ils peuvent aussi sérieusement empiéter sur la luminosité à l’intérieur de la maison. À utiliser avec parcimonie (et conseils d’experts), donc ! Autres obstructions aux soleil, les bacs à fleurs et bibelots disposés en rebords de fenêtres sont à éviter (ou à placer dans d’autres endroits plus stratégiques).

S’il faut limiter les obstructions, il ne faut pas non plus négliger les protections : la lumière naturelle n’a pas que des atouts, elle peut aussi apporter une chaleur excessive, voire abimer des meubles et tapis trop exposés aux rayons du soleil. Pour cela, les volets, stores et bannes solaires sont indispensables. Chez Abihome, un large choix de volets roulants et de protections solaires sont pensés spécialement pour contrôler l’apport de lumière, sans pour autant rogner sur la luminosité de votre habitat.